Contact : M.MENAGER Julien, conseiller municipal "La REHERIE" - 72360 MAYET Tel : 02.43.79.48.01

 

Nos missions

Notre Fédération a pour objet principal de coordonner l'action des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles du département de la Sarthe en aidant à la réalisation des toutes les actions contribuant à la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux et produits végétaux et en particulier ceux dont la lutte est obligatoire en tous lieux d'une façon permanente (art.L251-3 titre V livre II du Code Rural) et ceux qui présentent à certains moments un danger rendant nécessaire, dans un périmètre déterminé, des mesures particulières de luttes prescrites par arrêtés ministériels ou préfectoraux

 

Lutte contre les RAGONDINS : ici

 Ragondins.jpg

 

Lutte contre les taupes

 Talpa Europaea (source sos taupiniere)

taupe.jpg

 La lutte par piégeage est une solution respecteuse de l'environnement et sans danger pour les autres animaux. Elle permet dans un premier temps de réguler la population sur une surperficie donnée et de continuer par la suite la phase d'entretien afin d'éviter la recolonisation des tunnels. L'utilisation de pièges mécaniques simples et peu onéreux de type "putanges" demande cependant une formation afin de faire le meilleur diagnostic. Si vous êtes interressé par une formation, merci de contacter la Fédération.

 

 

La lutte contre les corbeaux

corbeau freux (source corbeau.net)

corbeaux.jpg

La FDGDON 72 subventionne les Groupements communaux à hauteur de 100 euros pour la construction de corbeautière.
Vous pouvez contacter la Fédération pour recevoir le plan de construction, les conseils d'utilisation puis pour la visite et d'agrément de la cage par notre technicien.

 

Plan de surveillance de la Chrysomèle des racines du maïs

Diabrotica Virgifera Virgifera (source DDEA Haute Savoie)

chrysomele.jpg

Cet insecte venu d'Amérique du Nord, fait des ravages sur les cultures de maïs en rongeant les racines et l'intérieur des tiges de maïs.
Sa présence en France a été localisée en Ile de France, Alsace, Rhône Alpes et Bourgogne.
La FDGDON 72 est missionnée par la FREDON Pays de la Loire et le SRPV pour surveiller l'éventuelle présence de cet insecte sur notre département.
Pour cela la FDGDON 72 a disposé sur 17 sites dans 9 parcelles des pièges à phéromones qui sont relevés tous les 15 jours dans la période d'été.
A ce jour, la présence de cet insecte n'a pas été détecté sur le territoire sarthois.

  

 

Chenilles urticantes et défoliantes  - Pourquoi lutter contre ces chenilles ?

cocon chenilles processionnaires.jpg

Car ses poils sont urticants pour l'homme (réaction inflammatoire), les animaux y sont aussi sensibles. Le poil est un harpon contenant une substance irritante. Sa durée de vie peut être de plusieurs années.

Chenille processionaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)

Pour tout savoir sur ces chenilles cliquer ICI

 

Allergisant ou urticant ?

Un programme régional en partenariat avec la FREDON PDL et l'ARS a été mis en place pour suivre les plantes dangereuses pour l'homme.

Objectifs

Veiller à l'apparition ou le développement de végétaux posant des soucis de santé pour les humains et les animaux

Quelle plantes sont concernées?

- La berce du caucase qui présente dans l'Est du département

- L'ambroisie fortement présente dans le sud du département

- Le datura stramoine

 

 

Le frelon asiatique :

Les frelons asiatiques sont présents en Sarthe.

!cid_58C6A5B9602A495A8577FDA64027F790@pere66wapumdpu.jpg

Originaire d'Asie, ce frelon est arrivé en Sarthe en 2009. Son régime alimentaire étant composé à 80% d'abeilles, il est impératif de le détruire.

Voilà pourquoi nous vous demandons de regarder dans vos arbres, arbustes, abris,… si vous ne possédez pas ce fameux nid !

De plus, si des personnes ont capturé ce frelon, merci de nous prendre des photos et nous prévenir: FDGDON 72 au 02 43 85 28 65 ou prévenir votre maire

Toutes les informations : Recherche Frelon

 

En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s'aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l'année se vident de leurs habitants en hiver car l'ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l'hiver et meurent. 
Seules les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s'alimenter. C'est à ce moment  là que nous pouvons agir.
En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids:

1 reine = 2 000 à 3 000 individus 

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d'eau minérale en plastique, de les retourner dans la partie basse ; puis de verser à l'intérieur 10 centimètres d'un mélange de1/3 bière brune, de 1/3vin blanc ( pour repousser les abeilles ), 1/3 et de sirop de cassis. Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à la fin avril, de faire 3 trous d’1 cm.

  Laisser les pièges en place jusqu’à l’arrivée du froid, changer la mixture de temps en temps et surtout brûler les occupants car ils ne sont pas toujours morts, remis hors de la mixture ils peuvent se réveiller et repartir.